willekeurig
hitparade
plaats
soort
naam
element
stijl
architect
vroeger
main
--> Page principale --> Liste de tous les endroits Ou Précédent
On trouve cet endroit plutôt beau! Score: 5.4 par 3378 votes quelconques.
Et vous??? Votez sur des endroits dans la Belgique via Quelconque
(Ref:0000314)




Afficher sur Google Maps

Église Sainte Catherine et Saint-Cornélius (à Diegem) à DIEGEM / MACHELEN

Église Sainte Catherine et Saint-Cornélius (à Diegem) DIEGEM / MACHELEN photo
Photo par Johan Mares (@Belgiumview)




Église Sainte Catherine et Saint-Cornélius (à Diegem) DIEGEM / MACHELEN photo: Église Sainte Catherine et Saint-Cornélius (à Diegem) DIEGEM / MACHELEN photo: Médaille religieuse qui représente au recto Saint Corneille
Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Cette impressionnante église de style gothique tardive a été construite en grès de Diegem.

Les travaux de construction ont débuté vers 1400 et devaient remplacer l'église précédente qui avait plus de 400 ans. A peine fut-elle terminée, en 1543, qu’elle fut inaugurée.

C’est en 1654 seulement que fut construite l’actuelle tour centrale, en forme de tiare en référence au pape que fut Saint Corneille. En contradiction avec la construction de l'église qui est de style gothique, la tour est en style baroque. C'est une oeuvre d'art de l'architecte de la Cour, Pieter-Paulus Merx.

La tour a été enlevée complètement en 1943, sur l'ordre de l'occupant allemand parce qu'elle était un obstacle pour l'envol des avions qui démarraient de Zaventem à destination de l’Angleterre. La démolition a été effectuée pierre par pierre afin que la tour puisse être reconstruite plus tard. Les habitants de Diegem ont dû attendre huit ans avant de pouvoir fêter triomphalement l'inauguration lors du placement de la pointe de la tour, le 28 octobre 1951. (La reconstruction a eut lieu sous les ordres de l'architecte F. De Groodt)

Cette église était un lieu de pélerinage très visité et rapportait son lot d'argent en offrandes déposées dans un tronc sculpté grossièrement dans un bloc de bois de chêne, garni de trois cadenas imposants. Son gros volume accueillait les nombreuses offrandes.

Au fond de l'église se trouve un petit guichet remarquable. Après recherches, il est apparu qu’en son temps, il était de coutume de faire une offrande sous la forme d'un animal vivant : un lapin, une poule,une oie. Ces animaux étaient vendus par surenchères après la messe, au profit de l'église. Une anectode raconte qu'un fermier aurait offert jusqu’à huit fois son oie et aurait réussi à la racheter à chaque fin de messe.

L’intérieur de l’église réflète la richesse de la fabrique d’église : les murs sont finis par des lambris de bois qui sont à leur tour décorés d’un chemin de croix en bois sculpté, méritant à eux seuls déjà une visite. Mais là n’est pas la seule curiosité.

Il ne reste qu’une partie des jolis vitraux du 18ème siècle qui ornaient le haut coeur. L’autre partie n’a pas survécue aux bombardements incessants et fut remplacée, au début des années soixante, par une version plus moderne. Nous laissons le loisir aux visiteurs de décider s’il s’agit d’un choix juditieux.

La visite de cette belle église vaut en tout cas le détour.

Sur les piliers de la nef centrale, nous pouvons admirer de remarquables fresques des apôtres.

Avec nos remerciements à Jean-Pierre Beké, qui nous a procuré ce texte, et Brigitte GRIMONPREZ pour la traduction.


Jamel Baaziz: 'Je trouve que c'est une tres belle eglise et surtout a l'interieure ou le parcourt du christ es tres bien representer sculpté sur bois datant de 1882 un tres beau orgue et aux mois de septembre il y a la procecus qui a lieux le 14/09/08<:i>'



Nederlands
English








Aidez
Belgium
View
Home
Sources
Privacy